Les guillotinés de Charente

pendant la Révolution Française :

Données issues du site http://les.guillotines.free.fr/ de R. Combes avec son aimable autorisation.

AUDIER S., âgé de 42 ans, né à Charrat, département de la Charente, ex-curé de St Laurent de Paris, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire, de Paris, comme convaincu d'être ennemi du peuple et de sa liberté. 

BABIN Jacques, âgé de 34 ans, ex-noble, né à Lignac, domicilié à Angoulême, département de la Charente, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 13 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 

BAQUIEE François, domicilié à Confolens département de la Charente, condamné à mort comme émigré, le 27 messidor an 2, par le tribunal militaire du 1er arrondissement de l'armée des Pyrénées occidentales. 

BEISSERIEZ M., (dit l'Eveillé), âgé de 50 ans, né à Genouillac, département de la Charente, officier municipal de lad. Commune, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire. 

REBION-LA-HAYE J., médecin, âgé de 49 ans, né à la Rochefoucault, département de la Charente, condamné à mort, le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'être ennemi de la révolution. 

CHANCEL Jean Nestor, âgé de 40 ans, natif d'Angoulême, département de la Charente, y demeurant, général de brigade à l'armée du Nord, condamné à mort comme traître à la Patrie, le 13 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 

CHEVINAUDE Françoise, âgée de 30 ans, native d'Angoulême, département de la Haute-Charente, lingère, domiciliée à Bordeaux, département de la Gironde, condamnée à mort le 18 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, accusée d'avoir servi le fédéralisme, à l'aide de faux passeports. 

CLEMENT Jacques, âgé de 41 ans, natif de Vac, ex curé de Vervant, département de la Charente, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 

DANIAU André Salm, agriculteur, domicilié à Ecoigneux, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur, le 14 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.  

DAUPHIN François, (dit Goursac), âgé de 61 ans, ex noble, chevalier de St Louis, et chevau-léger de la Garde du dernier tyran roi, domicilié à Chasseneuille, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.  

DAUPHIN Jacques, (dit Lapayre), ex noble âgé de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.  

DAUPHIN Jacques, (dit Chadébaud), âgé de 43 ans, natif de Lapeyre, manœuvrier, domicilié à Chasseneuille, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 18 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.  

DAUPHIN Jeanne, (dit Coursac), fille, âgée de 54 ans, née à Chasseneille, domiciliée à Goursac, département de la Charente, condamnée à mort comme conspirateur, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.  

DETASSAL-DULAC Bonnet, cultivateur, âgé de 58 ans, né à Angoulême, domicilié à la Rochefoucault, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.  

DUFOUR Marie Louise, âgée de 66 ans, née à Limoges, femme de compagnie de Goursac, domiciliée à Chasseneuil, département de la Charente, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.  

DUPLESSI C., la Merlière, âgée de 29 ans, fille, ex noble, née à la Merlière, y demeurant, département de la Charente, condamnée à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris comme conspiratrice.

FAURE Robert, ex conseiller la ci-devant cour des aides, âgé de 46 ans, né à St Amand-des-Bois, département de la Haute Charente, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 3 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire, et pour avoir favorisé des conspirations, mis hors la loi d’après les journées du 31 mai, 1 et 2 juin 1793.  

FOUGERAT Joseph, cultivateur, âgé de 67 ans, né à Chaudresac, département de la Charente, domicilié à Maux, même département, condamné à mort le 22 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.  

FOUGERE Jeanne, femme Simon Chadouteau, ex noble, née à Vors, département de la Charente, domiciliée à Vors, même département, condamnée à mort le 27 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice. 

GABORIAU Charles, âgé de 56 ans, notaire né à Jarnac-Charente, département de la Charente, officier municipal, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur. 

GONIN Jacquette, femme divorcée de Paquier-de-Larevenchère, âgée de 43 ans, née et domiciliée à Chasseneuille, département de la Charente, condamnée à mort le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, pour avoir tenu des propos contre-révolutionnaires.  

GUYOT-DESMAULANS Louis, âgé de 42 ans, ci-devant gentilhomme, domicilié à Allaux, département de la Charente, condamné à mort, le 3 avril 1793, par le tribunal de Paris, comme émigré.  

JASMER Marcel Aimée, ex religieuse de l'ordre de fontevrault, âgée de 39 ans, née et domiciliée à St Vincent, département de la Charente, condamnée à mort, le 28 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme conspiratrice et fanatique.  

JOUSSIN Guillaume, ex curé de Chasseneuil, domicilié à Chasseneuil, département de la Charente, condamné à mort, le 22 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme conspirateur.  

JUZEAU Antoine, âgé de 23 ans, négociant, né et domicilié à Angoulême, département de la Charente, condamné à mort, le 1 mai 1793, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme émigré.  

LALAURENCIE Marie (dite Charras), ex noble, âgée de 42 ans, native de Chassars, département de la Charente. domicilié à Amiens, département de la Somme, condamné à mort le 29 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire.  

LANDRI Jean, éperonnier, domicilié à Cognac, département de la Charente à mort le 5 décembre 1793, par tribunal criminel révolutionnaire du département des Bouches-du-Rhône, comme contre-révolutionnaire.  

LASSUDERIE Marie Anne, femme Gamoy, divorcée, ex noble, âgée de 41 ans, née à Chambon, département de la Charente, domiciliée à St Maurice, même département, condamnée à mort le 25 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice.  

LAVERGNE-CHAMP-LAURIER Louis François, âgé de 50 ans, né et domicilié à Angoulême département de la Charente, ci-devant, capitaine au cinquième régiment, ensuite lieutenant-colonel commandant militaire à Longwy, condamné à mort, le 11 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir des intelligences avec les ennemis de la France, pour leur livrer les frontières, principalement Longwy.  

LIMOUSIN Pierre, ex curé, domicilié à Alloue, département de la Charente, condamné à mort comme réfractaire, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Vienne.   

MARENTIN Valérie, femme Pasquet-Saint-Projet, ci-devant garde du tyran roi, âgée de 40 ans, née et domiciliée à la Rochefoucauld, département de la Charente, condamnée à mort le 14 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice, ayant entretenu des correspondances avec son mari émigré.  

MASQUET Jean, marchand de bœufs, âgé de 27 ans, natif de Civay, département de la Charente, domicilié à Paris département de la Seine, condamné à mort le 13 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire, pour avoir vendu à un prix excessif les bestiaux destinés pour l'approvisionnement de Paris, et empêché l'arrivages des subsistances.  

MORELLE-DUPAS Jacques, ex vicaire, domicilié à Ruffec, département de la Charente, condamné à mort comme réfractaire, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département d'Ille-et-Vilaine.  

MORMONT Magdeleine Elisabeth, femme Lasourdière, âgée de 35 ans, né à Mache, département de la Creuse, domiciliée à Saint-Air, département de la Charente, condamnée à mort comme conspirateur le 16 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.  

MUNBIELLE Jean, lieutenant de vaisseaux, condamné à mort, contre-révolutionnaire, le 27 brumaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente.  

NORMANT Ant. M., âgée de 51 ans, née à Garaur, département de la Charente, ex noble, condamnée à mort le 9 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincue d’avoir fait émigrer ses deux fils.  

PARIS Jean René, ex curé, domicilié à St Martin-de-Clocher, département de la Charente, condamné à mort comme fédéraliste le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Vienne.  

PERRIN Philippe, fils, âgé de 26 ans, natif de Coignac, département de la Charente, y demeurant, négociant, condamné à mort comme convaincu d'avoir fait l'éloge des brigands de la Vendée, le 14 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.   

PICONNET Jean Baptiste, fils de Philippe, domicilié à Angoulême département de la Charente, condamné à mort, comme émigré le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire de Bois-le-Duc.  

PIPAUD Pierre Eléonore, âgé de 43 ans, né à Jarnac, département de la Charente, domicilié à Périgueux, homme de loi et procureur syndic du département de la Dordogne, condamné à mort, le 8 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir pratiqué des manœuvres fédéralistes et contre-révolutionnaires, dans le département de la Dordogne.  

POIRIER Pierre, cultivateur et maire de St Laurent, propriétaire à Jourdain-sur-Rieux, âgé de 55 ans, né à Coignac, département de la Charente, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme ayant dit qu'il voudrait que la Convention fût sautée, que les brigands fussent ici pour rétablir l'ancien régime, et comme ayant détourné un citoyen de tirer au sort.  

SAINT-PRIEST Julie Agathe femme d’Acier-Desbrosses, âgée de 42 ans, ex-noble, née à Limoges, département de la Dordogne, domiciliée à Confolens, département de la Charente, condamnée à mort, le 25 messidor an 2 par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice ayant eu des correspondances avec son mari émigré.  

SAINT-AMARANTE Jeanne Françoise Louise (dite Demier), native de Sainte, département de la Charente, domiciliée à Cercy, département de Seine et Oise, condamnée à mort le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la fraction de l’étranger, du soulèvement des prisons, et de l’assassinat du représentant du peuple Collot d’Herbois ; elle a été conduite à l’échafaud avec une chemise rouge.  

SAUMONT Jean (dit Labran), âgé de 54 ans, né à la Roche-Foucauld, département de la Charente, cultivateur, domicilié à Basserolles, département de la Dordogne, condamné à mort comme conspirateur le 1er fructidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.  

SERPAUD Jacques, ci-devant intendant de l'émigré Montmorency, âgé de 55 ans, natif d'Angoulême, département de la Charente, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 25 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d'avoir entretenu des correspondances avec les émigrés Montmorency, Serpaud et autres.  

SUDRIE Anne de la, épouse de Jacques de la SUDRIE, sieur de GAMORY (ortographe 1989 : Gammory), officier du roi au régiment de Bourgogne, émigré, Divorcée, ex-noble, âgé de 41 ans, née à Chambon, département de la Charente, domicilié à St Maurice, même département, condamné à mort le 25 messidor An II par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice.  

THOMAS Thérèse, veuve Goursac, ex-noble, âgée de 80 ans, native d'Angoulême, domicilié à Chasseneuille, département de la Charente, condamnée à mort comme conspiratrice, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris.