Registres matricules

Dans le cadre de la commémoration de la Première Guerre mondiale, les Archives départementales de la Charente ont numérisé les tables et les registres matricules des poilus et des militaires de 1887 à 1921.

Les registres matricules, appelés également états signalétiques et des services sont versés aux Archives départementales par le Service historique de la Défense. Ils recensent les jeunes gens ayant accompli leur service militaire et contiennent l'état civil du conscrit, sa description physique et ses états de service depuis son recensement à l'âge de 20 ans dans sa commune de résidence.

 Les registres matricules contiennent des informations à caractère personnel, dont certaines judiciaires ou médicales. C’est pourquoi, chaque feuillet matricule est normalement communicable 120 ans après la date de naissance du conscrit. Cependant, par la délibération n°2013-281 du 10 octobre 2013, la Commission nationale de l’informatique et des libertés a autorisé l’indexation et la diffusion sur Internet de tous les registres matricules des soldats jusqu’à la classe 1921. Cette autorisation a été donnée dans l’objectif d’entretenir le devoir de mémoire et d’alimenter les recherches historiques : elle exclut donc toute réutilisation commerciale de ces documents.

Les conscrits de Charente étaient incorporés 

  • À Angoulême pour le centre et l'Ouest du département
  • À Magnac Laval pour l'arrondissement de Confolens
  • À Périgueux pour le Sud du département.

Calcul de la classe = année de naissance + 20 ans

Les archives des centres mobilisateurs ont été versées dans les départements dont ils relèvent :

  • Angoulême                 AD16
  • Magnac Laval              AD87
  • Périgueux                   AD24

Par contre, après la guerre de 1914-1918, il a été décidé de reverser les registres des conscrits relevant d’autres départements dans leur département d'origine à partir de la classe 1902. 

Ce qui n'était pas sans poser des problèmes car certains registres contiennent des dossiers de conscrits issus de plusieurs départements (mais ce n'est pas ce qui à arrêté d'administration dans son action de démembrement des fonds) 

Donc, pour Magnac-Laval,  les AD16 ont reçu les registres des classes 1902 et après, qui contiennent les conscrits des cantons de Confolens, Chabanais, Montemboeuf, St-Claud et Champagne-Mouton ainsi que quelques ressortissants d'autres lieux (87 ou 24)  les enregistrements sont en principe dans l'ordre du tirage au sort du canton il y en a des isolés.

Pour les tables, elles sont consultables aux AD87 pour les autres documents versés par le centre mobilisateur, également.

Les AD87 ont également  numérisé la totalité les tables et les registres de Magnac Laval qui sont consultables sur le site :

Registres Matricules AD Charente