Les registres d’état civil en version numérique Sud Ouest 28/05/2015

Les registres d’état civil en version numérique

Publié , modifié par

Le président de l'Association généalogique de la Charente (AGC) Jean-Claude Mignon avait sollicité l'autorisation de faire les photos des registres d'état civil auprès de la mairie de Louzac-Saint-André. Or, depuis quelques années, le maire Lilian Jousson avait imaginé, dans un souci de préservation de ces documents précieux et uniques, de faire numériser les registres de Louzac-Saint-André. Le plus ancien document remontant à l'an 1601 pour Louzac !
 
Toutefois, ce procédé de numérisation par une entreprise coûte cher, ce qui n'est pas toujours compatible avec le budget des mairies. La Ville de Cognac, par exemple, a passé une convention avec l'AGC, dans le cadre légal de la communication des documents, et ce travail de préservation patrimoniale a pu être réalisé.

Préservation du patrimoine

Pourquoi ne pas faire converger les intérêts des uns et des autres de la même façon à Louzac-Saint-André ? L'association disposant ainsi des photos pour réaliser ses relevés et la mairie préservant définitivement ses registres des manipulations. Dans le même temps, celle-ci dispose des photos pour la consultation et les réponses aux demandes de copies d'actes des usagers.

Ainsi, pendant deux journées, Jean-Claude Mignon et deux photographes de l'AGC, munis d'appareils photo couplés aux ordinateurs, ont donc remonté le temps feuille après feuille, registre après registre. Une fois les photos traitées, le stockage sera disponible sous forme numérique. Bien entendu, il sera nécessaire de le compléter au fil du temps et en fonction de l'évolution des textes. Jean-Claude Mignon précise que ce travail de préservation du patrimoine collectif est réalisable dans le cadre de la loi et selon les demandes des mairies intéressées.

Colette Guné

Tags: